Un atelier finger food + religieuse au yuzu 100% Japan eat good !

IMG_0464

Japan eat good est de retour ! L’année dernière, carton. Cette année, super gros carton en vue ! Parmi les animations, le cours de cuisine version fingers food (comme celui que je viens de suivre _ voir photos) sera proposé à l’Atelier des sens, à Paris. Et en plus, gratuitement !

Autant vous dire que les deux cours prévus pour février sont déjà complets, mais il en reste en mars – ils ne sont pas encore en ligne – vous avez donc toutes vos chances. N’hésitez pas un quart de seconde à vous inscrire, les recettes sont adaptées à nos palais mais réalisées avec des ingrédients vraiment très très japonais : du « vrai » yuzu, de la « vraie » sauce soja… franchement, c’est le jour et la nuit avec ce que l’on trouve habituellement en grande surface.

Sur le site de l’Atelier des Sens, lisez bien les intitulés des cours, car si c’est l’atelier « religieuse au yuzu » sur lequel vous fantasmez (et je vous comprends), c’est plutôt dans la catégorie des cours « pâtisserie, choux, religieuses » qu’il faut s’inscrire (pas gratuits, eux). Si c’est pour la brochette de saumon au sésame est les samosas revisités version Japon, vous êtes au bon endroit.

Pour info, sur les photos, en blanc, c’est le chef Jean-Baptiste et en gris, le chef Jean-Luc.

Je suis priée de m'occuper de la citronnelle...

Je suis priée de m’occuper de la citronnelle…

... et de préparer mes samosas...

… et de préparer mes samosas…

IMG_0421

... et de faire de jolies assiettes !

… et de faire de jolies assiettes !

... et de glacer mon petit chou à planter sur la religieuse.

… et de glacer mon petit chou à planter sur la religieuse.

Une nouvelle forme de konjac

 

2013-12-21 12.56.38

 

J’ai acheté ce konjac chez Tang, le maître de l’épicerie asiatique. Blanc comme du tofu, il est présenté prédécoupé en cubes, et ceux-ci sont entaillés de façon à retenir la sauce : bonne idée ! On les cuisine en sauce, au wok, dans des soupes…

2013-12-21 13.08.28

 

En wok express avec des fleurettes de brocoli, de la sauce soja et des graines de sésame banches et noires.

En bouche, il est moins caoutchouteux que les blocs de konjac « translucides » et gris, et son goût est encore plus neutre. Et puisqu’il retient bien les sauces grâce à ses petites incisions, on peut le cuisiner de façon encore plus gourmande !

Le konjac dans Pleine Vie du mois de novembre

Couv_329_3versionsnew.indd

Dans son numéro en kiosque depuis le début du mois d’octobre, le magazine Pleine Vie consacre une pleine page au konjac et à ses vertus : piégeur des calories, régulateur des sucres et des graisses, du système digestif… Merci à la journaliste Bénédicte Tabone de s’être intéressée à notre livre !

Pleine_Vie_konjac_nov

Comme un riz au lait au thé vert, version konjac

2013-10-13 08.58.22

Une envie de riz au lait mais léger en calories ? Adoptez la version konjac. Certes, les accros du riz au lait « à l’ancienne », au lait entier et au riz rond, longuement cuit avec du sucre et une gousse de vanille, resteront sans doute un peu sur leur faim. Mais les autres devraient y trouver leur bonheur ! La recette de notre « Kawaï riz au lait » ? Deux yaourts nature fouettés avec 2 c. à soupe de sirop d’agave, 1 c. à café bombée de thé vert matcha (en poudre) – mais vous pouvez doser selon vos goûts, un peu plus ou un peu moins – et le contenu d’un sachet de « perles de konjac » (Karéléa, au rayon diététique des grandes surfaces) rincés et égouttés. Pas de cuisson, il n’y a plus qu’à déguster !

Crème dessert au konjac et au caramel

Après la recette de crème dessert aux fruits rouges et au thé Earl Grey, place à un dessert encore plus gourmand.

konjac caramel (2)

Pour cette crème dessert au caramel super allégée, vous aurez besoin de 20 cl de lait (écrémé, demi-écrémé ou de soja) froid, 1 c. à s. bombée de caramel au beurre salé à tartiner et 8 gélules de konjac (pour 1 gourmand ou 2 personnes plus raisonnables).

Versez le lait froid dans un bol et délayez-y le contenu des gélules de konjac, puis placez 4 h minimum au réfrigérateur. Surtout, ne négligez pas cette étape : le konjac a besoin d’absorber toute l’eau possible, et donc de reposer au moins pendant ces 4 heures. Vous pouvez même le laisser gonfler toute une nuit, ce sera encore mieux ! (Sinon, il continuera à gonfler dans votre estomac, avec des soucis digestifs à la clé.)

konjac caramel3

Ensuite, ajoutez le caramel au beurre salé et mixez avec un mixer à pied (pour éliminer les grumeaux de konjac). Servez dans des coupes et  dégustez ! Pour le service, j’ai ajouté quelques fraises et un tour de « moulin à sucre » (sucre aromatisé aux pépites de chocolat et éclats de caramel).

Konjac caramel

Miam ! Aussi onctueux qu’une crème dessert du commerce, et 100 % maison !