Un nouveau lieu pour trouver du konjac (et pas que)

Avis aux fans de cuisines japonaise, coréenne, vietnamienne… « Mon Panier d’Asie » vient d’ouvrir ses portes au 5 avenue de l’Opéra à Paris. Cette enseigne de distribution a été crée par Natacha Li, fondatrice de LX France… Un des premiers importateurs-distributeurs de produits japonais en France. Autant dire que la sélection de produits a de grandes chances d’être intéressante ! Et c’est le cas. Thés d’exceptions (Pu-Er de 20 ans d’âge, thé blanc aiguilles d’argent…), sélection de sakés, whiskys japonais, couteaux, ustensiles à makis, services à thé, rayon traiteur à emporter… et bien sûr, des shiratakis !

2013-07-02 19.11.45

Des shiratakis, nature ou aux légumes

2013-07-02 19.11.25

Des nouilles au thé vert, à déguster dans leur bouillon glacé

Des gâteaux japonais : Ao-Ume, au haricot blanc, Momiji, Otoshibumi et Himesiku, tous les trois au haricot rouge

Des gâteaux japonais : Ao-Ume, au haricot blanc, Momiji, Otoshibumi et Himesiku, tous les trois au haricot rouge

De l'orge soufflé et de flocons de riz pour préparer des entremets (on les fait cuire dans de l'eau jusqu'à dissolution, puis on ajoute de l'agar-agar pour en faire une gelée verte)

De l’orge soufflé et de flocons de riz pour préparer des entremets (on les fait cuire dans de l’eau jusqu’à dissolution, puis on ajoute de l’agar-agar pour en faire une gelée verte)

2013-07-02 19.21.26

Des crèmes glacées au haricot rouge et au thé vert

De l'ail noir

De l’ail noir

Des cubes et des billes de tapioca à préparer en entremets, de l'agar-agar

Des cubes et des billes de tapioca à préparer en entremets, de l’agar-agar

Des macarons franco-japonais : thé vert, sésame, yuzu...

Des macarons franco-japonais : thé vert, sésame, yuzu…

Des riz "de luxe" : le koshi-hiraki, brillant une fois cuit, à déguster nature, et le akita-komachi, qui ne devient pas glutineux à la cuisson, et qui convient donc à des préparations comme le bibimbap coréen, qui font appel à des sauces.

Des riz « de luxe » : le koshi-hiraki, brillant une fois cuit, à déguster nature, et le akita-komachi, qui ne devient pas glutineux à la cuisson, et qui convient donc à des préparations comme le bibimbap coréen, qui font appel à des sauces.

Des plats cuisinés à emporter

Des plats cuisinés à emporter

2013-07-02 19.22.56

Pour les fans, du gingembre mariné au kilo !

Pour les fans, du gingembre mariné au kilo !

Epices et baies au poids : on y trouve de la badiane, des baies de goji...

Epices et baies au poids : on y trouve de la badiane, des baies de goji…

Des oeufs de cent. Un peu déroutants, mais à essayer au moins une fois dans sa vie ! Appelez des copains, à plusieurs c'est plus drôle.

Des oeufs de cent ans. Un peu déroutants, mais à essayer au moins une fois dans sa vie ! Appelez des copains, à plusieurs c’est plus drôle.

Des fiches recettes à emporter : de quoi préparer chez soi du riz aux anguilles, un dessert à l'agar-agar, du riz au lait de coco et aux fraises des tempuras, des rouleaux du printemps... et aussi des recettes nettement plus originales.

Des fiches recettes à emporter : de quoi préparer chez soi du riz aux anguilles, un dessert à l’agar-agar, du riz au lait de coco et aux fraises des tempuras, des rouleaux du printemps… et aussi des recettes nettement plus originales

Mon panier d’Asie
5 avenue de l’Opéra
75001 Paris
01 42 96 80 80

 
www.monpanierdasie.com (bientôt en ligne)

Wok de shiratakis aux pétoncles

2013-04-01 13.01.35Une récente excursion chez Kanaé, dans le 15è arrondissement de Paris, m’a permis de refaire mon stock de konjac sous toutes ses formes. Aujourd’hui, des shiratakis, préparés avec des pétoncles et des brocolis.

Pour 2 personnes
Préparation : 5 min
Cuisson : 20 min
1 sachet de shiratakis
250 g de pétoncles
1 tête de brocoli
1 carotte
2 c. à s. de petits pois surgelés
1 c. à s. de coriandre ciselée
1 c. à s. d’huile d’olive
Sel, poivre

Faites cuire les fleurettes de la tête de brocoli 5 minutes à l’eau bouillante salée. Pendant ce temps, égouttez les shiratakis, plongez-les une minute dans de l’eau bouillante puis égouttez.

Epluchez la carotte, coupez-la en fins bâtonnets. Chauffez l’huile d’olive et faites dorer les pétoncles. Ajoutez alors l’émincé de carotte, les petits pois et les brocolis égouttés, et laissez mijoter 10 min.

Ajoutez les shiratakis, laissez mijoter encore 5 minutes, poivrez puis parsemez de coriandre. Servez aussitôt.

 

Shiratakis au poulet

Les shiratakis, c’est bon… et beau ! Encore plus sans doute lorsqu’ils sont, comme ici, mis en scène par la photographe Valérie Lhomme. Voici la recette en couverture de notre livre, Mes recettes magiques au konjac et aux shiratakis.

Shiratakis au poulet

Pour 4 personnes

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 20 minutes environ

  • 2 paquets de vermicelles de konjac
  • 200 g de blancs de poulet
  • 1 oignon
  • 1 courgette
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 branche de thym
  • Sel, poivre
  • Coupez le poulet en petits cubes. Pelez et émincez l’oignon.
  • Chauffez la moitié de l’huile d’olive dans une sauteuse antiadhésive. Ajoutez l’oignon puis faites dorer les morceaux de poulet, 3 min environ en remuant. Salez, poivrez, ajoutez les dés de courgettes et laissez cuire encore 10 min environ.
  • Egouttez les vermicelles dans une passoire et rincez-les sous un filet d’eau froide. Plongez-les 1 minute dans une casserole d’eau frémissante et égouttez à nouveau. Ajoutez à la poêlée, chauffez 2 minutes en mélangeant et parsemez de thym.

Et maintenant, des shiratakis aux légumes !

Une petite virée chez Kioko hier pour rapporter quelques photos des nouveautés !

Envie de saveurs différentes ? Pour quelques calories de plus (la portion apporte 28 calories), cap sur les shiratakis à la carotte, au potiron ou à l’épinard.

Pour les amateurs de saveurs plus relevées, les shiratakis prennent la forme de « pétales » aromatisés au curry. Parfaits pour accompagner un poulet, ou à mélanger à un wok de légumes.

Et pour s’amuser et créer des desserts vraiment rigolos et sans calorie ou presque, cap sur les « perles » de konjac, mes préférées de toutes ! On peut les mettre dans un potage, pour remplacer les vermicelles ou les petites pâtes rondes, on peut les servir telles quelles bien sûr, comme des petits pois, ou les cuisiner en version « sucrée » en les ajoutant dans une base de crème pâtissière légère pour en faire un entremets vraiment original, à mi-chemin entre le riz au lait et le « bubble tea » (thé chaud dans lequel on ajoute des perles de tapioca).

La recette ?

Bubble shiratakis

  • 40 cl de lait écrémé
  • 4 c. à s. de sirop d’érable
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille
  • 40 g de Maïzena
  • 1 sachet de perles de konjac à la carotte (pour une saveur douce, qui se marie bien à une recette sucrée)
Délayez la Maïzena avec un peu de lait froid, dans un petit bol. Chauffez le reste de lait dans une casserole avec le sirop d’érable et l’extrait de vanille. Quand il frémit, versez la Maïzena et faites épaissir la préparation sur feu doux, tout en remuant à l’aide d’un fouet, jusqu’à ce qu’elle épaississe. Ôtez du feu et laissez tiédir.
Pendant ce temps, égouttez les perles de konjac, plongez-les 1 minute dans une casserole d’eau bouillante, égouttez-les à nouveau. Incorporez-les dans la crème, mélangez, répartissez dans des ramequins et laissez refroidir. Placez au réfrigérateur 1 h environ et dégustez bien frais.


Konjac magique dans Wasabi (c’est aussi un super magazine !)

Le wasabi, cela vous évoque l’espèce de moutarde verte servie avec les sushis et sashimis ? C’est un bon début… Mais c’est aussi un excellent magazine sur les papilles japonaises, les restaurants, les goûts, couleurs et saveurs… et tout ce qui se mange au pays des mangas en fait ;-) Dans leur dernier numéro, que vous pouvez feuilleter intégralement ici, ils consacrent p. 8 quelques lignes à notre livre Konjac magique. On est drôlement contentes… mais lisez le mag en entier, les autres pages sont très intéressantes aussi !